Association Moto-Tourisme de Lévis inc.

Accueil Administration Anniversaires Calendrier Devenir membre Commanditaires Les petites annonces Liens divers

GUIDE DE SÉCURITÉ

Cher(e)s   ami(e)s   motocyclistes

Afin de minimiser les risques d’accidents et d’augmenter le plaisir que nous éprouvons à faire des randonnées, ce petit guide énonce les principes de sécurité à respecter ainsi que le rôle des responsables de la randonnée et de ses participants.

1-RÔLE DU CAPITAINE DE ROUTE

  • Il agit comme superviseur des chefs de groupe.
  • Il est aussi le premier chef de groupe.
  • Il indique les consignes lors des haltes (durée, stationnement, départ).
  • Il donne un briefing tous les matins avant chaque départ.
  • Il s’assure avec les chefs de groupe de maintenir en tout temps les formations établies.

2-RÔLE DU CHEF DE GROUPE, VOTRE LEADER

  • En tant que responsable du groupe, il apporte une attention particulière aux points suivants:

 

        a)-PREVOIR

  • Il regarde loin devant pour voir les changements dans la circulation et les conditions de route.
  • Il repère les changements d'attitudes des motocyclistes à l'avant du convoi.
  • Il doit disposer du temps nécessaire pour faire les signaux lorsque requis.

 

        b)-CONFIMER LES POSITIONS

  • Il s’assure que les positions attribuées aux motocyclistes les moins expérimentés aux positions PAIRES sont adéquates.
  • Il s’assure que les autres positions attribuées aux motocyclistes habitués à rouler en groupe sont adéquates.

 

        c)-VERIFIER REGULIEREMENT

  • Il regarde souvent dans ses rétroviseurs pour s’assurer que tout est sous contrôle.
  • Tous les coéquipiers devraient d’ailleurs faire de même pour plus de sécurité.

 

        d)-CONNAÎTRE L’ITINÉRAIRE

  • Le matin du départ et le midi il s’assure de confirmer l’itinéraire de la journée. Il pourra ainsi en informer chaque participant qui le souhaite.
  • Il dispose d’un numéro de téléphone d’urgence.

 

        e)-RESPECTER LES CONSIGNES DU CAPITAINE DE ROUTE

 

3-CONSEILS AUX CHEFS DE GROUPE ET AUX BALAYEURS

 

  • Vous devez de façon diplomate, informer rassurer et fraterniser avec vos coéquipiers.
  • Vous connaissez les signaux utilisés et vous vous en servez lorsque requis.
  • Lors des départs, avant de démarrer les motos, vous vérifiez si tous les membres du groupe sont à leur moto, prêts à partir. (pas de stress inutile)
  • Vous vous assurez qu’ils ont fait le plein d’essence après avoir vérifié avant le grand départ la capacité maximale du plus petit réservoir.
  • Vous avez en main les numéros de téléphone important et vous connaissez le principe d’utilisation du *4141 pour une urgence sur la route (et non le 911, pour les cellulaires).
  • Avant le départ vous vous assurez que vos coéquipiers sont en forme pour prendre la route.

4-RÔLE DU BALAYEUR DE GROUPE

  • Il seconde le chef de groupe.
  • Il voit à fermer la marche de son groupe de façon sécuritaire.
  • Il porte assistance aux motocyclistes qui doivent sortir de la formation.

5-FORMATION

  • Les motocyclistes qui circulent en groupe adoptent une formation en DAMIER (zigzag).
  • Lorsque vous roulez en convoi vous devez conserver une distance équivalente à une durée de 2 secondes entre chaque moto (celle devant vous, ex: position 1 et 3).
  • La formation doit être assez serrée pour qu’un automobiliste ne puisse s’insérer entre les motos 1,3 et 5 obligeant ainsi les motos 2 et 4 à se déplacer sur l’accotement.
  • Les motos munies d’une remorque ou d’un side-car doivent se tenir en position 2 et 3 du groupe. Cette règle de sécurité est dictée par les études de freinage.

6-CONSEILS AUX MOTOCYCLISTES

 

  • Regardez loin devant vous.
  • Tentez d’obtenir une vue d’ensemble.
  • Regardez souvent dans vos rétroviseurs.
  • Ne fixez pas la route.
  • Évitez de rester dans les angles morts.
  • Gardez-vous toujours une porte de sortie.

7-LES DÉPARTS

  • La sécurité est l’affaire de tous. Aussi chaque coéquipier et chaque groupe ont la responsabilité de rouler de façon sécuritaire.
  • Afin de faciliter les départs, les chefs de groupe arriveront à l’avance pour préparer le groupe et se familiariser avec l’itinéraire.
  • De manière générale, les motocyclistes doivent être sur place avant l’heure du départ afin de se familiariser avec l’itinéraire de la journée.
  • Au préalable, ils ont fait le plein d’essence et vérifié l’état de leur moto ainsi que leur équipement.
  • Avant le grand départ, le balayeur du groupe vérifie l’état des pneus, il en va de la sécurité de chacun et de chacune.
  • Quand tout le monde est prêt et sur sa moto, le chef de groupe fait signe de démarrer les motos. (pas de stress inutile)

8-ROULER EN GROUPE

  • C’est le chef de groupe qui décide des changements de voie et de direction.
  • Le balayeur du groupe assure la queue de son groupe.
  • Le balayeur du convoi assure la queue du convoi.
  • Les signaux manuels doivent être répétés, depuis le chef jusqu’au balayeur du groupe.
  • La formation en DAMIER doit être appliquée et respectée par tous. Vous devez donc laisser une marge de manœuvre suffisante au motocycliste devant et derrière vous.
  • Toujours maintenir une vitesse régulière.
  • Ne pas utiliser de régulateur de vitesse à l’intérieur d’un groupe.
  • Regarder souvent dans vos rétroviseurs.
  • Respectez les lois de la circulation.
  • Évitez de vous placez dans les angles morts d’un véhicule.
  • En cas de défectuosité de votre système de clignotants, utilisez les signaux manuels connus pour indique vos déplacements.
  • Méfiez vous des véhicules stationnés (une porte s’ouvre rapidement).
  • Quand un motocycliste désire changer de vois ou de direction, les rétroviseurs ne suffisent pas. Il faut tourner la tête et regarder par-dessus son épaule pour vérifier les angles morts.

9-SORTIE D’UN PARTICIPANT

  • Quand un motocycliste doit sortir de la formation pour une urgence (panne ou bris), les rétroviseurs ne suffisent pas, il faut tourner la tête, regarder par-dessus son épaule pour vérifier son angle mort, mettre son clignotant, sortir de la formation de façon sécuritaire et s’immobiliser sur le côté de la route.
  • Lorsqu’un membre du groupe s’immobilise sur le côté de la route pour une panne ou un bris, le balayeur du groupe le rejoint et le signale au véhicule de dépannage qui s’arrêtera pour lui porter assistance. Le balayeur réintégrera son groupe au prochain arrêt.
  • Si un membre du groupe s’immobilise sur le côté de la route pour toute autre raison, le balayeur du groupe le rejoint et ils réintégreront leur groupe au prochain arrêt.

10-RÉINTÉGRATION DU PARTICIPANT

  • Toujours réintégrer la formation au prochain arrêt.
  • Le capitaine de route s’assure avec les chefs de groupe de maintenir les formations établies pour la journée.

11-ARRÊT (Pleins d’essence dîners et soupers)

  • A chaque arrêt suivez les directives de votre chef de groupe quant au stationnement.
  • Le capitaine de route donne les directives aux chefs de groupe qui les transmettent ensuite aux membres du groupe.

12-ARRÊTS NON PLANIFIÉS

  • Les arrêts non planifiés doivent être faits par le participant uniquement en cas d’urgence.

13-ARRÊTS PLANIFIÉS

  • Les arrêts planifiés doivent être mentionnés au chef de groupe qui informera le capitaine de route avant chaque départ.

14-DÉPASSEMENT PAR UN RESPONSABLE DE LA SÉCURITÉ

  • Lorsqu’on voit arriver dans ses rétroviseurs un responsable de la sécurité, le motocycliste vérifie son angle mort et se déporte vers la droite, libérant ainsi la partie gauche de la voie. Une fois le responsable de la sécurité passé, il vérifie son angle mort dans ses rétroviseurs et reprend ensuite sa position.

15-ROULER SOUS LA PLUIE

  • Vous enfilez vos vêtements de pluie, avant le départ, même s’il ne pleut pas à ce moment là.
  • Vous évitez de vous immobiliser au bord de la route pour vous vêtir ou dévêtir. Vous attendez plutôt le prochain arrêt sécuritaire.
  • A noter que les lignes peintes sur la chaussée peuvent être excessivement glissantes sous la pluie.
  • Le moment le plus dangereux s’avère les 10 premières minutes de pluie car celle-ci n’a pas eu le temps de laver la route qui est alors pleine d’huile.
  • Vous devez avoir des pneus en bonne condition et sans trop d’usure.
  • Vous faites attention aux manœuvres brusques et surtout au blocage des roues autant en arrière qu’en avant.
  • La visibilité risque d’être réduite également. Ne suivez pas de près et selon vos aptitudes, respectez vos distances.
  • Vous avez de bonnes lunettes ou une visière adéquate en fonction de la température (pluie, soleil, noirceur)

16-PRENDRE UNE COURBE TRÈS PRONONCÉE

  • Vous devez ralentir à l’approche d’un virage.
  • Vous amorcez ensuite le virage en prenant la formation en file indienne.
  • Vous pourrez à ce moment faire une un virage à l’intérieur de la courbe.
  • Enfin, vous reprendrez la formation en DAMIER à la sortie du virage.

17-OBSTACLES, ANIMAUX, VOIES FERRÉES

  • Les conditions de la route changent très vite aussi vous devez surveiller attentivement ce qui se passe autour de vous.
  • Essayez de repérer les conditions de la route le plus rapidement possible : votre temps de réaction sera moindre.
  • La RÈGLE D’OR pour les obstacles doit être de maintenir la roue avant droite, afin de franchir les obstacles de façon sécuritaire.

18-MANQUE DE FREINS

  • Rétrogradez graduellement et préparez- vous à couper l’interrupteur.
  • Roulez sur l’accotement (si c’est possible) et gardez votre calme.
  • Même chose lorsque la poignée des gaz est bloquée.

19-CREVAISON

  • Tenez fermement le guidon et continuez en ligne droite. Si la crevaison est à l’avant, déplacez votre poids à l’arrière. Si elle est à l’arrière ne vous déplacez pas.
  • Réduisez progressivement les gaz et de préférence, serrez le levier de débrayage.
  • Ne freinez que lorsque la moto a perdu suffisamment de vitesse. Si la situation l’exige, il est possible de freiner en douceur en se servant du frein de la roue dont le pneu est intact.
  • Déplacez-vous en bordure de la route et immobilisez-vous. Ralentissez le plus possible sur la chaussée.

20-PROCÉDURES LORS D’UN ACCIDENT

  • Suivez votre chef de groupe vers un arrêt dans un lieu sécuritaire et à proximité.
  • Lorsque vous roulez en convoi, n’arrêtez jamais, ne ralentissez pas et surtout, ne tournez pas la tête pour regarder la scène de l’accident. Vous risqueriez ainsi de perdre votre concentration de conduite ce qui pourrait causer des accidents secondaires.
  • Assurez vote propre sécurité avant de penser à intervenir pour l’aider lors d’une intervention en cas d’accident.

21-VÉRIFICATIONS DE SÉCURITÉ AVANT LE DÉPART DE VOTRE DOMICILE

 

  • La sécurité est l’affaire de tous. Aussi chaque coéquipier et chaque groupe ont la responsabilité de rouler de façon sécuritaire.
  • Pneus: Vérification de l’usure et de la pression.
  • Freins : Vérification du système de freinage, niveaux des liquides, usure des plaquettes
  • Direction : ajustement et calibrage.
  • Chaîne et entraînement : Ajustement de la tension, graissage, vérification des composantes.
  • Accélérateur : Ajustement et équilibrage.
  • Accessoires et éclairage : Les rétroviseurs, accessoires, clignotants et phare sont-ils en bon état? La batterie est-elle correctement chargée? etc.                          

     

  • Dans le doute, faites vérifier votre moto par un mécanicien compétent.
  •  Il est recommandé que les chefs de groupe et balayeurs aient des outils en cas de panne (fusées éclairantes, triangle, trousse de premiers soins, lampe de poche, etc)

 

BONNE ROUTE !